Société numérique : le péril jeune ?

Posté par christophe le 8 avr 2010 dans A la une, BONUS et Actualités, Digital nativesUn commentaire

La révolution numérique tant annoncée est là… Enfin. De nombreux articles se concentrent sur l’un de ses aspects supposés : la révolution serait poussée par les jeunes générations (appelées digital natives) qui baignent dans les technologies numériques depuis leur naissance. Dans une société qui glorifie la jeunesse, tout en lui confisquant les meilleures places, ce péril jeune serait anxiogène pour les générations plus mûres. Comment réagir face à cette déferlante ?

Un article de Business Week se penche astucieusement sur la situation chinoise où la plupart des emplois sont occupés par ces « digital natives » : quels enseignements en tirer ? A l’inverse, un article publié dans The Economist semble calmer le jeu, ces jeunes ne seraient pas si doués avec les technologies numériques et surtout ils seraient beaucoup moins prompts à s’engager dans l’action citoyenne et les autres mouvements collaboratifs qu’on le prétend.
Pour ceux qui veulent mieux saisir cette révolution numérique – avant tout une révolution sociale dont le lien avec une génération déterminée n’est pas si marqué que certains l’affirment -, on peut suggérer la lecture de la Gazette de la société et des techniques dans laquelle un article dresse un panorama synthétique de la situation. Un préliminaire à la lecture du livre et du blog « les révolutionnaires du numérique » que l’on ne peut que recommander chaudement. La révolution est en marche mais la comprend-on vraiment ?

$trackbacks = 0;

Un commentaire

» Flux RSS des commentaires
  1. Comme ce doit être anxiogène aussi pour un « jeune » de participer à une révolution de « jeunes » alors qu’il est destiné à veillir … Pour rester dans le coup, il devrait tout faire pour stopper cette révolution ! En fait, l’angle du « jeunisme » est contre-révolutionnaire.

Commenter